NLD | FRA

Le choix résolu d’un sentiment permanent de vacances

Villa Ru Bo, Ham (BE)

17-11-22

Les donneurs d’ordre, un couple de jeunes retraités, avaient formulé un souhait très clair : ils voulaient se sentir chaque jour en vacances dans leur nouvelle maison. Ayant été dépossédés de leur villa d’apparence classique, ils se sont mis à la recherche d’un terrain à bâtir et ont résolument opté pour une habitation contemporaine. 

L’architecte Ed Peeters, du cabinet p.edarchitecten basé à Mol, s’est rapidement lancé dans la recherche d’un terrain à bâtir. Le choix s’est porté sur un terrain en pente. Depuis le niveau de la rue, les résidents bénéficient d’un accès direct au carport, à la zone d’entrée et à la porte avant, ainsi qu’un sous-sol spacieux attenant et un local à vélos. L’ensemble de l’espace de vie de cette maison contemporaine se trouve au niveau supérieur. On accède au séjour par un escalier, mais aussi par une rampe qui passe par le jardin. Celle-ci permettra aux résidents de continuer à y habiter pendant toute leur vie. Toutes les fonctions d’habitat, telles que la chambre, la salle de bains, la cuisine et le coin salon, sont centralisées au même niveau. 

La façade arrière en L est intégralement vitrée et constituée de profilés en aluminium SAPA. Cette façade se prolonge sous le niveau de l’espace habitable et dépasse le plafond intérieur. Cette disposition donne l’impression de vivre et d’habiter à l’extérieur. Les grands arbres à feuilles caduques qui entourent la maison apportent un ombrage naturel, et la terrasse permet de s’abriter pendant les chaudes journées d’été. 

Fusion de l’extérieur et de l’intérieur

L’élimination de la distinction entre intérieur et extérieur était l’une des demandes des clients. Les espaces intérieurs de la maison s’inspirent de la nature environnante. L’architecte a tiré profit des contraintes du terrain en pente en mettant en valeur la vue sur le jardin et le paysage à l’arrière. La façade vitrée sur toute la largeur de la zone de vie s’étend plus haut que le plafond et plus bas que le sol. Cet agencement élargit la vue vers le haut et vers le bas. L’extérieur et l’intérieur se fondent ainsi pleinement l’un dans l’autre. Un métré précis du terrain a été réalisé, et la conception s’est intégrée dans la morphologie existante. Le bâtiment en lui-même est sans prétention. Il se fond dans le quartier et s’intègre pleinement dans les déclivités du terrain et les couleurs de l’environnement. La conception du jardin a également veillé à préserver la rangée d’arbres en n’ajoutant que quelques accents végétaux, avec des interventions minimales. 

Une maison comportant deux niveaux contrastés

En passant par le terrain en pente, on arrive dans la zone d’entrée : basse, sombre, avec des murs en béton finis de panneaux à âme pleine pratiquement noirs, elle offre un contraste saisissant avec l’espace de vie clair et spacieux en stuc blanc. Le niveau inférieur comporte les carports, le hall d’entrée, un local technique, une unité sanitaire pour les invités et une buanderie. Un escalier intérieur vous mène à l’étage, et la maison s’ouvre d’un côté sur la terrasse et le jardin, et de l’autre sur le vaste paysage. Fait remarquable, une rampe permet également d’accéder à l’espace de vie.  

Une lumière naturelle abondante grâce à ses fenêtres à l’arrière

À l’étage, l’espace de vie se caractérise par une façade arrière vitrée offrant des vues époustouflantes et par une cuisine entièrement ouverte, agrémenté d’un coin repas et d’un coin salon adjacents. Au même niveau se trouve également la chambre à coucher /salle de bains / dressing. Le bureau, le coin salon et la chambre d’amis sont intégrés au salon. Toutes les pièces peuvent être séparées par des portes coulissantes ou des rideaux. La terrasse, une pièce extérieure close, se trouve légèrement plus bas que la zone de vie et est accessible par des escaliers et une rampe. Celle-ci permettra aux résidents de continuer à habiter dans leur villa pendant toute leur vie. 

Un projet durable axé sur un habitat au long terme

Selon les résidents, leur maison est une symbiose réussie entre leurs souhaits, le terrain et l’architecte. Cette maison est durable dans tous ses aspects. Elle a été conçue et construite dans le respect des donneurs d’ordre, du cadre, de l’environnement et de la nature. Elle est le résultat d’une approche intégrée de la construction qui évite de se concentrer sur un seul point d’intérêt.  

 L’architecte a axé la conception de cette maison sur un désir très concret : le sentiment de vacances. Et le résultat est impressionnant : une idée grandiose s’est transformée en un ensemble clairement structuré, sans pour autant transiger sur le sentiment de vacances. Ce projet représente un récit unifié de synergies entre paysage, jardin, architecture, interprétation technique et exécutants. Mais aussi entre les clients et les concepteurs. 

 

Données techniques

Méthode de construction : maçonnerie traditionnelle avec pierre de façade encollée 
– Type d’habitation : construction ouverte 
– Superficie du terrain : 1.424 m² 
– Espace de vie : 185 m² (entrée 16 m², surface habitable : 169 m²), buanderie au niveau inférieur : 53 m² 
– Menuiseries extérieures et vitrages : alu SAPA à coupure thermique, Uw 1,6 W/m²K et double vitrage quatre saisons Ug 1,1 W/m²K 
– Équipement technique : pare-soleil et rideaux à commande électrique, système de musique hi-fi intégré dans plusieurs pièces 
– Chauffage : pompe à chaleur air/air combinée à une chaudière à gaz à condensation avec chauffage par le sol 
– Ventilation : système D avec récupération de la chaleur 
– Isolation : niveau d’isolation de l’habitation : K 41 
– Équipement de cuisine : Miele
 
– Robinetterie de la salle de bains : Vola 

  • Architecte : Ed Peeters, p.edarchitecten, Mol 
  • Projet : Villa Ru Bo – p.edarchitecten (pedarchitecten.be) 
  • Constructeur SAPA : Van Hout Alu-Construct, Zolder 
  • Photographe : Sepp Van Dun, pour le compte d’Entrr Magazine 
  • Maître d’ouvrage : particulier